Décollage immédiat

Les beaux jours sont là et le printemps se saisit d’un paysage déjà superbe pour s’exprimer en un foisonnement de couleurs vives. Le ciel bleu, des températures modérées, une nature magnifique … Paradoxalement les temps sont durs moralement, car après avoir visualisé un retour en Europe pour un challenge inespéré, je me suis retrouvé à rediriger mes pensées à nouveau vers Vancouver où pour le moment je n’ai toujours pas d’emploi, faute d’avoir réellement prévu une alternative dans le même temps. Ce n’est pas dramatique, j’avais gardé un oeil sur le marché du travail, et je n’ai rien manqué car la plupart des emplois étaient d’un intérêt relativement faible. Certains entretiens se concrétisent tout de même et je vais pouvoir ainsi alimenter mon portefeuille dans les prochaines semaines, en attendant j’espère, de voir fructifier un projet secret (tin-tinnn).

La Conner où tout le monde vient se ballader dans les champs de fleurs

J’ai profité de mon temps libre pour continuer à me balader : L’université de Seattle et ses centaines de cerisiers en fleur, La Conner et ses champs de tulipes, Camano Island et ses falaises et enfin Victoria la capitale de la Colombie Britannique.

daytoday306

Le parlement de British Columbia

Située au sud de l’Ile Victoria à l’ouest de Vancouver, c’est une ville très « British » par son aspect. Ses revenus principaux sont le tourisme et … les retraités (60% de la population). J’y ai passé quelques jours à visiter les alentours, le jardin des Butchart est un paradis floral à ne pas manquer au printemps et la ville regorge d’autres parcs en bordure de mer. Je suis parti en escapade en bateau pour une après-midi à la chasse à la baleine, mais pas de chance la saison la plus propice étant l’été, je n’ai eu au menu que des lions de mer et des phoques alanguis en bande au soleil.

The Butchart Gardens ...Très coloré ...Depuis plus de 100 ans

L’héritage britannique de Victoria en fait une ville charmante au niveau architecture et ce qui ne gâche rien un pont culturel entre la vieille Europe, l’Asie toujours très présente et les peuples natifs d’Amérique (Oui, on ne dit plus Indien ici, ce n’est pas politiquement correct). L’art y a la part belle et les parcs sont jalonnés de Totems tandis que les rues regorgent de Pubs et restaurants à l’architecture bien Européenne.

Vue sur la Marina …The Irish Times, un peu plus classe que celui de Strasbourg faut bien dire …Lioungi la racaille

Free Hugs !Comme mon illustre compatriote à Vancouver j’ai peu de mal ces temps ci : le manque d’activité, d’amis, de famille, de perspectives font en grande partie du tableau. L’introspection ne va pourtant pas aussi loin que je le souhaiterai car tout cela est doublé d’une flemme immense qui va en s’accroissant ces dernières semaines. Se ressaisir oui, mais hmm, dans quelle direction ? qui suis-je ? d’où viens-je ? Le plus important dans l’immédiat est de trouver du travail, ce qui devrait arriver. Ensuite garder le cap, peut être que finalement comme je m’en aperçois, voyager c’est bien mais revenir est l’autre moitié du plaisir (Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village …) mais profitons de l’occasion encore un peu. Enfin me sociabiliser plus : mes 3 colocataires mexicains sont super sympa mais la barrière linguistique nous empêche parfois d’aller plus loin, ça aurait été diffèrent si le ratio Mexique/France avait été un peu plus équilibré (genre 1/1).

Fan Tan Alley, Chinatown, une rue historique ou l'on pariaitFaçade gardée intacte, surement patrimoine historiqueVoilier à quai

Je vais donc tenter une soirée Expat ce vendredi, ce que j’avais repoussé depuis le début pour ne pas tomber dans le cliché de l’expatrié qui traine avec ses compatriotes (Mais force est de constater que ça aide quand même quand on veut entendre autre chose que de l’Anglais). Aller, plus de nouvelles bientôt. :)